Indignation des médecins anglais sur les pratiques de Dignitas

Publié le : 26 juin 2009

La revue The Guardian a révélé qu’un certain nombre des Britanniques ayant "bénéficié" de suicides assistés ou euthanasies par l’organisation Dignitas, en Suisse, n’étaient pas en phase terminale. Pis encore, ils étaient atteints de maladies qui auraient pu être rapidement traitées.

Sur les 115 personnes ayant été euthanasiées, 36 étaient atteintes de cancer, 27 de maladies neuronales et 17 de scléroses. Les autres souffraient de maladies telles que maladies de Chron, tétraplégies, mais encore maladies de reins, qui sont traitées par dialyses et transplantation, ou arthrite rhumatoïde

Les médecins britanniques se sont insurgés contre la pratique, jugée "cavalière", de l’euthanasie par Dignitas. Le Pr Steve Field, président du Collège Royal des Praticiens généralistes s’est dit "horrifié par cette liste" et "soucieux parce qu’ [il]  sait que nombre des conditions décrites sont des conditions avec lesquelles les patients vivent et peuvent vivre des années tout en continuant à avoir une vie productive et pleine de sens".

BioEdge 23/06/09 - The Guardian 21/06/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres