Hongrie : l’embryon s’invite dans la constitution

Publié le : 4 janvier 2012

A Budapest en Hongrie, l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution controversée (Cf. Synthèse de presse du 11/05/11) a provoqué de nombreuses manifestations; qualifiée d’ "anti-démocratique" par l’opposition, le texte précise notamment que "l’embryon est un être humain dès le début de la grossesse".

Paul Gradvohl, spécialiste des civilisations d’Europe centrale et maître de conférences à l’université de Nancy-II, explique cette reconnaissance du statut de l’embryon comme être humain par une crainte du déclin démographique et une volonté de restaurer "l’ordre moral". Certains disent craindre que l’avortement soit remis en cause dans le pays.

Libération (Hélène Despic-Popovic) 04/01/12 - Le Monde.fr (Elise Barthet - Joëlle Stolz) 04/01/12 - 03/01/12 et 02/01/12 - L'Express.fr 02/01/12 - 20 minutes 01/01/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres