Heily, née vivante après une IMG, va bien. Ses parents sont heureux.

Publié le 4 Jan, 2019

 

Si elle est née vivante le 24 juillet 2017 après une Interruption Médicale de Grossesse, Heïly Delage est  handicapée, atteinte d’une maladie épileptique rare, « une malformation héritée à l’état fœtal ».

 

Avant son opération le 28 novembre 2017 à la Fondation Rotchild où elle est toujours suivie, « Heïly dormait presque tout le temps, elle souffrait ». Aujourd’hui, la petite fille conserve des séquelles : « elle ne peut pas saisir d’objet avec les doigts de sa main gauche, elle a un déficit visuel avec un strabisme en cours de correction », elle ne marchera pas avant ses 24 mois. Une conséquence normale de sa maladie. Son entrée à l’école est cependant prévue pour la rentrée 2020. Ses parents sont heureux, « tout simplement » et sa maman Audrey explique qu’à dix-sept mois, c’est une enfant « toujours calme, agréable. Elle ne pleure presque pas ».

 

Pour autant, Audrey et Jérôme Delage « restent décidés à obtenir réparation en justice ». Deux experts, spécialistes en neurochirurgie et en gynécologie-obstétrique, ont conclu leur rapport définitif le 12 décembre dernier. Ils estiment que « les troubles actuels que présente Heïly Delage sont exclusivement dus à la malformation cérébrale dont elle est porteuse [avant la naissance] et en aucun cas à l’échec du fœticide ». Par contre, ils considèrent que les parents d’Heïly « ont subi un préjudice. Alors qu’ils s’attendaient à la venue au monde d’un enfant mort, ils ont dû assumer la prise en charge d’un enfant lourdement handicapé sans y avoir été préparés ». L’attitude du CHU de Lille qui n’a pas « tenté dès la première crise épileptique clinique un traitement anti-épileptique » est dénoncé, de même que l’incrédulité des médecins quant aux chances de survie d’Heily : « après la naissance, leur aide s’est limitée à proposer [aux parents] des soins palliatifs de fin de vie ». L’avocat des parents demande « l’indemnisation du préjudice moral ».

 

Pour aller plus loin :

Heily, née vivante suite à une IMG, est sur la voie de la guérison

Heily, née vivante suite à une IMG, sera finalement opérée

 

La Voix du Nord, Julien Castelli (04/01/2018) 

Partager cet article

Synthèses de presse

Salvador : un jugement encourage « l’impunité de l’infanticide »
/ IVG-IMG

Salvador : un jugement encourage « l’impunité de l’infanticide »

La Cour interaméricaine des droits de l’homme a récemment rendu une nouvelle décision « anti-vie », contre le Salvador, dans l’affaire ...
Australie : le Parlement du Territoire du Nord adopte une nouvelle loi sur l'avortement
/ IVG-IMG

Australie : le Parlement du Territoire du Nord adopte une nouvelle loi sur l’avortement

En Australie, le Parlement du Territoire du Nord a adopté, le 30 novembre 2021, une loi légalisant les avortements tardifs ...
Des start-ups dans la course aux gamètes artificiels

Des start-ups dans la course aux gamètes artificiels

Aux Etats-Unis, trois starts-up visent à obtenir des réserves d'ovocytes illimitées à partir de cellules souches adultes ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres