Handicap : « les médecins doivent préparer à la différence »

Publié le : 23 novembre 2011

En novembre 2011, l’Académie nationale de médecine a publié un rapport sur les handicaps physiques congénitaux dans lequel le Pr Denys Pellerin demande à ce que "les professionnels des centres multidisciplinaires de diagnostic prénatal (DPI) soient non seulement des "facilitateurs" de la décision des parents mais également des "préparateurs" à l’accueil de la différence". Le Pr Pellerin explique  en effet que la découverte d’une malformation via le DPI, "si localisée et minime qu’elle soit" conduit  souvent à un avortement. Or, il estime qu’il serait important de "renforcer la mission de centres de compétence" qui aujourd’hui répondent "difficilement à l’attente des personnes handicapées adultes".

De la même manière, le Pr Henry Hamard, auteur d’un rapport de l’Académie sur "L’enfant handicapé mental", souhaiterait qu’il y ait davantage de médecins spécialement formés en pédiatrie du développement de ces enfants et que l’on impose moins une intégration scolaire aux enfants handicapés mentaux : "Mieux vaut un enfant heureux en institut éducatif que malheureux dans la classe normale".

Le Quotidien du Médecin.fr (Stéphanie Hasendal) 22/11/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres