Greffes sans traitement immunosuppresseur à vie ?

Publié le 30 Jan, 2008

Selon deux études parues jeudi 24 janvier dans le New England Journal of Medicine, injecter des cellules souches sanguines ou de la moelle osseuse chez des patients greffés, pourrait éviter la prise d’un traitement anti-rejet.

Le Dr David Sachs (Hôpital général du Massachussetts, Boston) et son équipe ont réalisé une greffe de rein et de moelle osseuse sur cinq patients. Moins d’une année après l’opération, quatre des cinq patients ont pu cesser tout traitement immunosuppresseur.

L’équipe de Samuel Strober (Université de Stanford, Californie) a réussi une transplantation de rein entre deux frères, en injectant au préalable chez le receveur des cellules sanguines du donneur. Deux ans après, le patient n’a pas besoin de prendre des médicaments anti-rejet.

20Minutes.fr (Yaroslav Pigenet) 24/01/08 – Le Figaro (Martine Perez) 25/01/08 – Le Quotidien du Médecin (Dr Véronique Nguyen) 24/01/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Changement de genre chez les mineurs : un juge fédéral annule la loi de l'Etat de Floride
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : un juge fédéral annule la loi de l’Etat de Floride

Un juge fédéral américain a annulé et qualifié d’inconstitutionnelle une loi de Floride qui interdisait les traitements de genre sur ...
Avortement et genre : le Paraguay opposé aux suggestions de l’ONU
/ Genre, IVG-IMG

Avortement et genre : le Paraguay opposé aux suggestions de l’ONU

Le 7 juin, le ministre paraguayen de l’enfance et de l’adolescence, n’a pas répondu favorablement aux recommandations des Nations Unis ...
Drépanocytose : une enquête révèle des cas de stérilisation forcée
/ IVG-IMG

Drépanocytose : une enquête révèle des cas de stérilisation forcée

Une récente enquête de Stat, « Coercive Care », a révélé que des femmes atteintes de drépanocytose avaient subi des pressions pour ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres