Greffe des deux mains : une première au Royaume-Uni

Publié le 22 Juil, 2016

Agé de 57 ans, Chris King a perdu ses deux mains, il y a trois ans, dans un accident de travail causé par une presse à métaux.  

Au UK’s centre for hand transplants, le Professeur Simon Kay, consultant en chirurgie plastique au Leeds Genral Infirmary, a entrepris une opération inédite : celle de greffer deux nouvelles mains (provenant d’un don) à son patient.

 

Chris King est la deuxième personne à bénéficier de cette opération, et la première à qui, non pas une, mais deux mains ont été greffées.

 

Le professeur Kay a révélé qu’il s’agissait d’une procédure unique, car les poignets de Chris King ont été conservés, ce qui a complexifié l’opération. Selon lui, la greffe de mains, pour des questions d’immunologie et d’esthétique, est bien plus difficile que la greffe d’un organe interne : « Elles doivent paraitre similaires, car elles sont en continu aux yeux de tous ».

 

Le professeur n’écarte pas les éventuels impacts psychologiques sur les patients greffés, mais aussi sur leur famille. Cette greffe a d’ailleurs permis au patient de retrouver des mains, mais aussi la mémoire. Depuis l’accident en effet, il n’arrivait pas à se souvenir de l’état de ses mains. Il s’en rappelle de nouveau parfaitement.

 

L’équipe du Leeds General Infirmary, spécialisée dans la greffe de mains, espère procéder entre 2 à 4 opérations par an. Quatre personnes sont actuellement sur liste d’attente. 

 

Note Gènéthique :

Une greffe similaire a été effectuée l’année dernière sur un enfant de 8 ans : Etats-Unis : Zion, un enfant de 8 ans greffé des deux mains.

BBC 22/07/2016

Partager cet article

Synthèses de presse

istock_75796805_xxlarge
/ Fin de vie

Soutien des mutuelles à l’euthanasie : « ces organismes ne font même plus semblant »

Jeudi, la MGEN a envoyé un courrier aux députés dans lequel elle indique promouvoir l'euthanasie. La présidente de la SFAP ...
Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone
/ Genre

Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone

Deux chercheurs ont analysé le tissu ovarien de personnes transgenres ayant subi une ablation des ovaires après un traitement hormonal ...
Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin
/ Genre

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin

L'algorithme peut reconnaître, dans plus de 90% des cas, si les IRM sont celles d'un « biologiquement masculin ou féminin ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres