Greffe de tissu d’ovaire sur le bras

Publié le : 28 septembre 2001

Afin de lutter contre la stérilité des femmes qui suivent des traitement anti-cancéreux, des chercheurs de l’université Cornell à New York auraient greffé au bras de ces patientes, du tissu d’ovaire.

La greffe de fines lamelles de tissu ovarien sous la peau du bras permettrait ainsi de rétablir une sécrétion normale des hormones ovariennes, la mise en place du cycle menstruel ainsi que l’ovulation.

<p>La Croix 28/09/01</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres