Greffe de tissu d’ovaire sur le bras

Publié le 27 Sep, 2001

Afin de lutter contre la stérilité des femmes qui suivent des traitement anti-cancéreux, des chercheurs de l’université Cornell à New York auraient greffé au bras de ces patientes, du tissu d’ovaire.

La greffe de fines lamelles de tissu ovarien sous la peau du bras permettrait ainsi de rétablir une sécrétion normale des hormones ovariennes, la mise en place du cycle menstruel ainsi que l’ovulation.

La Croix 28/09/01

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres