Grande Bretagne : le cas Debbie Purdy

Publié le 30 Oct, 2008

Debbie Purdy, 45 ans, a saisi la Haute Cour britannique sur la question du suicide assisté. Atteinte de sclérose en plaque, cette femme britannique voulait que son conjoint ne soit pas poursuivi s’il l’aidait un jour à recourir aux services d’une clinique suisse qui pratique le suicide assisté.

La Haute Cour a renvoyé Debbie Purdy à la lecture de la loi. En effet, la loi britannique interdit l’aide au suicide. Cet acte est passible de 14 ans de prison.

La clinique suisse Dignitas a indiqué avoir accompagné 100 britanniques à la mort depuis sa création en 1998.

Rappelons qu’en Europe, la Suisse, les Pays-Bas et la Belgique sont les 3 pays à avoir dépénalisé l’euthanasie.

Euronews 30/10/08 – Timesonline 30/10/08 – Lifenews (Steven Ertelt) 29/10/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres