GPA au Cambodge : les commanditaires doivent prouver leur lien génétique avec l’enfant

Publié le : 5 avril 2017

Le secrétaire d’Etat du ministère de l’Intérieur du Cambodge a donné hier plus de détails quant aux procédures à effectuer pour les parents commanditaires d’une GPA, retenus avec leur enfant dans ce pays (cf. Une voie de sortie temporaire pour les bébés nés par GPA au Cambodge), depuis l’interdiction de la GPA commerciale en novembre 2016.

 

Les couples devront présenter une demande à leurs ambassades, comprenant un test ADN du père comme preuve du lien génétique du couple avec l’enfant. Chaque dossier sera présenté au tribunal, qui établira le statut juridique de l’enfant et certifiera que le père génétique étranger a le droit d’élever l’enfant. Pour cela, si la mère porteuse est mariée, son mari devra renier ses droits. Enfin, les couples étrangers devront prouver qu’ils ont la capacité de prendre soin de l’enfant. 

<p>Cambodia Daily (5/04/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres