Garantir l’anonymat des femmes qui avortent

Publié le 15 Juil, 2008

En Espagne, le Conseil des ministres a adopté un projet de décret pour que "soient garanties l’intimité, la confidentialité et l’équité dans l’interruption volontaire de grossesse". Cette mesure, qui vise à garantir l’anonymat des femmes qui avortent, intervient quelques jours après que le Parti socialiste espagnol, au pouvoir depuis 2004, ait annoncé qu’il souhaitait assouplir les conditions relatives à l’avortement en Espagne (cf. Synthèse de presse du 08/07/08).

Rappelons qu’en Espagne, l’avortement est dépénalisé, en cas de viols (jusqu’à 12 semaines de grossesse), de malformation du fœtus (jusqu’à 22 semaines) ou de danger pour la santé physique ou psychique de la mère (sans limitation de temps) depuis 1985. "Une grande majorité" des avortements pratiqués l’est au motif du "risque psychologique" encouru par la mère, ce qui donne lieu à des avortements très tardifs (jusqu’au huitième mois).

Romandie News 11/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : du sperme utilisé sans consentement
/ PMA-GPA

PMA : du sperme utilisé sans consentement

Deux enfants se sont aperçus que leurs pères biologiques n’avaient pas donné leur accord pour l’utilisation de leurs gamètes ...
Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses
/ PMA-GPA

Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses

Entre 2020 et 2021, le nombre de femmes s’étant portées candidates pour devenir mères porteuses au Royaume-Uni a été multiplié ...
Cannabis médical : pas d’amélioration pour les patients atteints d'un « cancer avancé »
/ Fin de vie

Cannabis médical : pas d’amélioration pour les patients atteints d’un « cancer avancé »

Une étude menée en Australie a révélé que l'huile de cannabidiol, également appelée CBD, ne soulageait pas les patients en ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres