Garantir l’anonymat des femmes qui avortent

Publié le 15 Juil, 2008

En Espagne, le Conseil des ministres a adopté un projet de décret pour que "soient garanties l’intimité, la confidentialité et l’équité dans l’interruption volontaire de grossesse". Cette mesure, qui vise à garantir l’anonymat des femmes qui avortent, intervient quelques jours après que le Parti socialiste espagnol, au pouvoir depuis 2004, ait annoncé qu’il souhaitait assouplir les conditions relatives à l’avortement en Espagne (cf. Synthèse de presse du 08/07/08).

Rappelons qu’en Espagne, l’avortement est dépénalisé, en cas de viols (jusqu’à 12 semaines de grossesse), de malformation du fœtus (jusqu’à 22 semaines) ou de danger pour la santé physique ou psychique de la mère (sans limitation de temps) depuis 1985. "Une grande majorité" des avortements pratiqués l’est au motif du "risque psychologique" encouru par la mère, ce qui donne lieu à des avortements très tardifs (jusqu’au huitième mois).

Romandie News 11/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement

Le 12 avril, les députés polonais ont voté contre les motions appelant à rejeter quatre propositions de loi visant à ...
Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence
/ Genre

Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence

Le 10 avril, la pédiatre anglaise Hilary Cass a publié un rapport sur les services de prise en charge des ...
Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable
/ IVG-IMG

Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable

Selon la Cour suprême de l’Arizona, la loi datant de 1864 et interdisant la quasi-totalité des avortements est applicable ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres