François Bayrou réagit à la vidéo de Vincent Lambert : « Ce qu’on voit, c’est un vivant »

Publié le 10 Juin, 2015

Le président du MoDem, François Bayrou, a commenté hier sur iTélé la vidéo, mise en ligne par Emmanuel Guépin, dans laquelle Vincent Lambert est filmé alors qu’une voix au téléphone, celle de sa mère Viviane Lambert, lui apprend le verdict de la CEDH le concernant (cf. Synthèse Gènéthique du 10 juin 2015).

 

« Ce qu’on voit, c’est un vivant, un vivant blessé, désarmé, mais quelqu’un qui n’est pas un mort prolongé » s’est-il exprimé. A propos de l’alimentation et de l’hydratation artificielles de Vincent Lambert il affirme que « ce n’est pas de l’acharnement thérapeutique ». « Les plus fragiles parmi nous méritent aussi qu’on fasse attention et qu’on s’en occupe » a-t-il ajouté après avoir déclaré qu’« on ne peut pas abandonner quelqu’un qui est vivant, même blessé, même diminué, même handicapé ».

 

Il se défend cependant de toute « opinion définitive » ou « tranchée ».

 

Pour l’heure, suite à la mise en ligne hier de la vidéo, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a été saisi. Il « a décidé d’instruire avec une particulière vigilance les séquences de ce jour diffusées à la télévision concernant Monsieur Vincent Lambert », notamment au regard du « respect de la dignité humaine ».

 

AFP(10/06/2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

Fin de vie : des députés dénoncent les lacunes de l’étude d’impact
/ Fin de vie

Fin de vie : des députés dénoncent les lacunes de l’étude d’impact

Dans une lettre adressée à la présidente de l’Assemblée nationale, sept députés dénoncent le manque de données chiffrées de l’étude ...
Fin de vie : les soignants « extrêmement choqués de ne pas être entendus »
/ Fin de vie

Fin de vie : les soignants « extrêmement choqués de ne pas être entendus »

Le 22 avril, les auditions de la commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi sur la fin de vie ...
Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs
/ Genre

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs

La clinique Sandyford de Glasgow a décidé d’interrompre la prescription de bloqueurs de puberté aux mineurs ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres