Forte influence du lobby scientifique sur les sénateurs

Publié le : 14 avril 2011

Le magazine Pèlerin revient sur le détricotage par le Sénat du projet de loi de bioéthique tel qu’il a été voté par l’Assemblée nationale en février 2011 (Cf. Synthèse de presse du 31/03/11). Deux raisons expliquent principalement l’adoption d’une position opposée à celle des députés. D’une part, "le Sénat se pique de protéger les libertés individuelles quitte à négliger le bien public", d’autre part, "l’influence du lobby scientifique sur les sénateurs est de plus en plus prégnant" observe le sénateur Bruno Retailleau. Bien qu’il soit difficile de présager de l’avenir du texte, "je veux croire que l’interdiction de la recherche sur l’embryon émergera à nouveau en fin de course" ajoute-t-il.

Le projet de loi doit faire l’objet d’une seconde lecture à l’Assemblée nationale puis au Sénat, conformément à la Constitution. Si les deux chambres restent en désaccord, le texte sera discuté par une commission mixte paritaire, composée de 14 parlementaires (7 députés et 7 sénateurs) chargés de trouver un compromis.

Interrogé par Valeurs actuelles, Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, souligne que le vote du Sénat "instaure une ligne de fracture supplémentaire au sein de la majorité" qui risque "d’avoir un coût sur le plan politique et électoral". Concernant le choix du Sénat de rendre obligatoire la proposition du diagnostic prénatal, il rappelle que "la course entre l’eugénisme et la recherche est entamée" depuis longtemps. "En encourageant un dépistage systématique, il est clair qu’on donne moins de chances à la recherche dans une perspective thérapeutique". Il revient également sur les récentes avancées de la recherche sur la trisomie 21 pour laquelle des essais cliniques sur l’homme ont commencé (Cf. Synthèses de presse du 24/03/11 et du 05/04/11).

Pèlerin (Marie-Christine Vidal) 14/04/11-  Valeurs actuelles 14/04/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres