Fertisupport-HUG, un nouveau laboratoire suisse de PMA

Publié le 27 Avr, 2016

« Mettre fin au tourisme procréatif », c’est l’une des ambitions de la modification de la LPMA[1] en Suisse, qui soulève le débat depuis de nombreux mois (cf. Les Suisses en passe d’autoriser le DPI ). C’est aussi l’ambition du nouveau laboratoire de procréation médicalement assistée, « baptisé ‘Fertisupport-HUG’ », «  fruit d’un partenariat public-privé entre les HUG et les laboratoires Fertisupport (biologie de la reproduction) et Fertas (andrologie) ».

 

Ce laboratoire « permet de proposer une prise en charge complète et personnalisée ‘autour du désir d’enfant’ », comprenant consultations, investigations, analyses et traitements. Fertisupport-HUG propose notamment une nouveauté : ‘Fertiday’, « une investigation diagnostique sur une demi journée » afin de raccourcir « le délai anxiogène » et d’établir un diagnostic, « en un minimum de temps », pour un couple infertile.

 

Le communiqué des Hôpitaux Universitaires de Genève ajoute que « toujours plus de couples recourent à la procréation médicalement assistée (PMA). Entre 2002 et 2010, leur nombre a doublé en Suisse, passant à plus de 6 000 par an. Depuis 2010, chaque année en Suisse, environ 2 000 bébés voient le jour grâce à la PMA ». Et il précise un peu plus loin : « Les traitements de procréation médicalement assistée par exemple la fécondation in vitro) ne sont actuellement pas couverts par l’assurance maladie ».

 

[1] Loi sur la Procréation Médicalement Assistée.

Jean Yves Nau (27/04/2016); HUG

Partager cet article

Synthèses de presse

Transidentité : « au détriment de la liberté d'expression, c'est la liberté de suppression qui prévaut »
/ Genre

Transidentité : « au détriment de la liberté d’expression, c’est la liberté de suppression qui prévaut »

281 personnalités dénoncent les propos tenus lors d’une « formation aux transidentités » dans une université française ce mois-ci ...
CRISPR : des porcs génétiquement modifiés bientôt sur le marché ?
/ Génome

CRISPR : des porcs génétiquement modifiés bientôt sur le marché ?

La société Genus a modifié génétiquement des porcs via CRISPR pour qu’ils puissent résister au syndrome dysgénésique et respiratoire porcin ...
Diabète : des scores de risque polygénique pour en prédire l’évolution
/ Génome

Diabète : des scores de risque polygénique pour en prédire l’évolution

Dans une étude publiée dans Nature, des chercheurs ont localisé 1289 marqueurs génétiques associés au diabète de type 2, dont ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres