Euthanasie: le PS divisé

Publié le : 23 mars 2012

En janvier 2012, le candidat à la présidentielle François Hollande s’est prononcé en faveur de l’euthanasie  (Cf. Synthèses de presse du 27/01/12 et du 19/03/12).  Toutefois, la perspective d’une légalisation de l’euthanasie  divise le PS : certains ont des "réticences à franchir un tel pas".

A ce titre, dès 2008, Robert Badinter, ancien garde des sceaux, s’était prononcé contre l’euthanasie, à l’Assemblée nationale: "Nul ne peut retirer la vie à autrui dans une démocratie". De même, l’ancien ministre de la santé Claude Evin, dans une tribune du quotidien Le Monde daté du 28 février 2012, avait déclaré que l’euthanasie est "un geste d’une grande violence".

Avant de parler d’euthanasie, il faudrait "faire l’inventaire de la loi Leonetti, et mettre en place toutes les conditions pour qu’elle soit réellement appliquée", estime Jean-Pierre Mignard, un avocat proche de François Hollande. En effet, selon Axel Kahn, généticien et candidat PS aux législatives, si la loi Leonetti était "vraiment mise en oeuvre", elle "permettrait de traiter humainement toutes les situations délicates de fin de vie, même les plus difficiles". Il ajoute qu’ "introduire une nouvelle exception à l’interdit de tuer" a des "implications morale majeures".

La Croix (Marine Lamoureux) 23/03/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres