Euthanasie, le débat tronqué

Publié le : 9 février 2012

En février 2012, Marine Lamoureux, journaliste à La Croix, et le Pr. Louis Puybasset, qui dirige depuis 12 ans l’unité de réanimation de La Pitié-Salpêtrière à Paris, ont publié un livre intitulé "Euthanasie, le débat tronqué" (Calmann Lévy), dans lequel ils expliquent en quoi la loi Leonetti "offre des repères pour la fin de vie".

Sur cette question de la légalisation de l’euthanasie, le Pr. Puybasset explique que le débat est "tronqué", dans la mesure où les "citoyens n’ont pas les clés pour l’aborder avec justesse" à cause de la "confusion qui règne", de "l’émotion qui déferle à chaque affaire" et de "la méconnaissance des véritables enjeux".
Il souligne que la loi Leonetti de 2005 en introduisant dans le droit français l’ "obstination déraisonnable", "protège les malades contre l’acharnement thérapeutique et le risque d’être assujettis au choix du seul médecin". Les auteurs expliquent que, contrairement aux soins palliatifs, l’euthanasie n’est pas "l’alternative à l’acharnement thérapeutique".
Quant à "la dignité", "argument massue des partisans de l’euthanasie", les auteurs estiment qu’elle ne "saurait être une notion subjective" qui justifierait que "si j’estime que ma dignité est atteinte, j’ai le droit de mettre fin à mes jours". Ils citent en ce sens le philosophe Luc Ferry qui rappelle que "L’idée même qu’un être humain puisse perdre sa dignité parce qu’il serait faible, malade, vieux et par là même dans une situation d’extrême dépendance est […] intolérable sur le plan éthique". Explicitant le danger d’une telle conception, le philosophe Fabrice Hadjadj ajoute qu’ "Il est très facile de susciter chez quelqu’un le sentiment qu’il n’est plus "digne". En particulier au sein d’une société dévorée par l’efficience, le jeunisme, le spectaculaire".

Famille Chrétienne.fr (Charles-Henri d'Andigné) 11-17/02/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres