Euthanasie et ”dégâts collatéraux”

Publié le 3 Avr, 2008

La médiatisation de demandes d’euthanasies entraîne des dégâts collatéraux notamment chez les personnes atteintes des mêmes pathologies que les personnes médiatisées. C’est le cas des malades atteints du syndrome d’Ehlers-Danlos à la suite à la demande de Clara Blanc, atteinte de cette maladie dégénérative et qui réclame de choisir le moment de sa mort (cf Synthèse de presse du 02/04/08). Cette annonce suscite beaucoup "d’inquiétude".

Geneviève Invernon, vice-présidente de l’association des syndromes d’Ehlers-Danlos et elle-même atteinte de cette maladie, se démarque du cas de Clara Blanc et souligne le "caractère particulier" de sa demande. L’association reconnaît que cette pathologie est certes "invalidante" mais que ses conséquences sont "de mieux en mieux prises en charge par des centres de rééducation associés à des centres de la douleur et avec un suivi psychologique".

Libération 03/04/08

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres