Euthanasie : Bernard Kouchner relance le débat

Publié le 28 Jan, 2002

L’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) organisait vendredi dernier à l’Assemblée Nationale, un colloque sur la fin de vie. Selon Bernard Kouchner, ministre délégué à la santé qui participait à ce colloque « les convictions religieuses imposent à certains de respecter que la mort survienne à une date qui ne leur appartient pas. D’autres, au contraire pensent que l’heure de choisir l’heure de sa mort est le dernier acte d’homme libre. Pourquoi ne pas respecter ces différences et laisser chacun décider s’il préfère s’en remettre au destin, à Dieu ou aux médecins ? ».

 

Même s’il considère qu’il faut encore développer les soins palliatifs, le ministre estime que « rien n’oppose les soins palliatifs et la mort dans la dignité ». « La décision de changer la loi est une grave décision mais elle s’impose », a t-il affirmé estimant cependant qu’il était encore trop tôt.

En France, un médecin pratiquant l’euthanasie encourt la réclusion perpétuelle. Deux projets de loi de 1989 et 1997 ont déjà été repoussés et une troisième proposition déposée le 3 janvier par les députés PS Jean-Pierre Michel et Jacques Desallangre ne devrait pas être débattue au cours de cette législature. Ce texte prévoit non seulement de dépénaliser l’euthanasie mais il stipule également qu’une personne « peut demander qu’il soit mis fin à sa vie par un moyen indolore lorsque son état de santé est incurable et laisse prévoir un décès à échéance de moins de trois mois ».

Rappelons qu’en Hollande, l’euthanasie sera en vigueur dans quelques semaines. En Suisse l’euthanasie active est considérée comme un homicide intentionnel, mais l’assistance au suicide est légale. Quant à la Belgique elle s’apprête à légiférer.

Consulter le dossier Euthanasie / Soins Palliatifs sur www.genethique.org.

La Croix (Marianne Gomez) 28/01/01 – Le Figaro (Jean-Michel Bader) 26/01/02

Partager cet article

Synthèses de presse

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »
/ Genre

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »

Selon une étude de la Mayo Clinic dévoilée fin mars, les bloqueurs de puberté peuvent provoquer des problèmes de fertilité ...
Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Une équipe de la Medical University of Vienna a mis en œuvre des « embryons de synthèse » pour caractériser ...
Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?
/ IVG-IMG

Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?

Une commission mandatée par le Gouvernement allemand a recommandé de dépénaliser l’avortement jusqu’à 12 semaines de grossesse ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres