Europe et stérilisations forcées

Publié le : 14 mars 2011

Une audience publique sera tenue le 22 mars 2011 par la Cour européenne des droits de l’homme dans le cadre d’une allégation portée par une femme d’origine rom reprochant à la Slovaquie de de l’avoir fait stériliser de force. Plusieurs femmes roms ont déposé des requêtes auprès de la Cour pour avoir été stérilisées de force dans des hôpitaux publics slovaques depuis 1999.

Cette affaire "V. C. contre Slovaquie" soulève deux questions. Pour Grégor Puppinck, directeur du Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ),  elle révèle d’abord "la permanence de la culture eugéniste en Europe". La requérante affirme avoir été victime d’une politique eugéniste du fait de son origine ethnique rom et de son sexe.

En outre, cette affaire pourrait être l’occasion pour la Cour européenne "d’apporter une précision jurisprudentielle sur l’étendue des obligations de l’Etat à l’égard du droit à ‘fonder une famille’ " explique Grégor Puppinck.

La question de la stérilisation incitée ou forcée requiert plus d’attention de la part des institutions européennes, souligne l’ECLJ, rappelant que "la stérilisation n’est incontestablement légale et morale que lorsqu’elle est rendue nécessaire dans le cadre d’une thérapie".

Zenit 11/03/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres