Europe : débat autour des cellules souches embryonnaires

Publié le : 24 septembre 2003

La question du financement de la recherche sur les cellules souches embryonnaires est loin de faire l’unanimité au sein de la communauté européenne.Il y a un an pour faire face aux divisions entre les États membres, elle avait prescrit un moratoire sur ce sujet, en attendant de se donner des règles éthiques « claires et strictes » pour encadrer ces recherches.

 

L‘Allemagne, l’Autriche, l’Italie, l’Espagne ont exprimé de fortes réserves à l’égard d’un tel financement. La France en revanche y est favorable sous certaines conditions.

 

La Commission européenne a formulé en juillet dernier des propositions visant à soumettre ces recherches à certaines conditions. Les ministres européens se sont entretenus lundi 22 septembre sur les propositions de la Commission mais une fois de plus le blocage n’a pu être levé.

 

La Commission a précisé que ces recherches ne seraient financées que si elles correspondent à des objectifs « particulièrement importants » et s’il n’existe pas d’autres alternatives. Seules sont concernées les cellules souches issues d’embryons surnuméraires, conçus avant le 27 juin 2002 et qui ont fait l’objet d’un « consentement éclairé du ou des donneurs ». Cette restriction est contestée par les pays favorables à ces recherches.

 

Les quinze se sont donné jusqu’au 31 décembre pour se mettre d’accord.

<p>Le Monde (Thomas Ferenczi) 24/09/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres