Etats-Unis : pas de financement public pour l’avortement

Publié le : 10 mai 2011

Aux Etats-Unis, la chambre des représentants a décidé de faire passer le "No Taxpayer Funding for Abortion Act" qui garantit que l’argent des contribuables ne serve pas au financement de l’avortement.

Cela permet notamment à la grande majorité des médecins, infirmiers et hôpitaux qui ne font pas d’avortements de rester intégrés au système de santé public et de demeurer ainsi accessibles aux patients qui en ont le plus besoin.

Les évêques des Etats-Unis se sont félicités de cette mesure qui est "un pas décisif vers la défense de la vie humaine". Pour Deirdre McQuade, directrice-adjointe pour la politique et les communications du secrétariat pour les activités en faveur de la vie de la conférence des évêques catholiques des Etats-Unis, cette disposition "protège les droits civils des agents de santé qui refusent d’être impliqués dans les avortements" et protège "les droits de conscience des américains" à bénéficier d’une assistance sanitaire qui favorise la vie.

Zenit 10/05/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres