Etats-Unis : le nombre d’avortements augmente pour la 2e année consécutive

Publié le 26 Nov, 2021

De 2010 à 2017 aux Etats-Unis, le nombre d’avortements légaux a diminué de 20%.

En 2019 et pour la deuxième année consécutive, le rapport du U.S. Center for Disease Control and Prevention fait état d’une hausse de 2% du nombre des avortements (données hors Californie, Maryland et New Hampshire, des Etats qui n’ont pas transmis leurs informations).

Le rapport entre le nombre d’avortements et le nombre de naissances vivantes a augmenté de 3 %, dans un pays où les taux de natalité enregistrent une baisse continue : – 1 % de 2018 à 2019.

29,3 % des femmes étaient âgées de 25 à 29 ans, la classe d’âge la plus importante. 27,6 % étaient âgées de 20 à 24 ans, 3,7 % avaient 40 ans ou plus et 0,2 % avaient 15 ans ou moins.

Parmi les États déclarants, c’est dans la ville de New York que le plus grand nombre d’avortements (27,2 pour 1 000 femmes âgées de 15 à 44 ans) a été pratiqué, tandis que le Wyoming avec 0,3 avortement pour 1 000 femmes âgées de 15 à 44 ans en a pratiqué le moins.

Les femmes blanches ont le taux d’avortement le plus bas (6,6‰ femmes) et les femmes noires le plus élevé (23,8‰).

79,3% des avortements ont lieu avant ou pendant la neuvième semaine. Au Texas, l’avortement est interdit au-delà de 6 semaines de grossesse (cf. USA : La Cour suprême refuse une nouvelle fois de bloquer la loi restreignant les IVG au Texas et Avortement au Texas : un PDG poussé à la démission après un tweet).

Source : Forbes, Marisa Dellatto (24/11/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...
heartache-1846050_960_720

Un protocole pour produire des valves cardiaques à partir de cellules iPS humaines

Des chercheurs ont développé un protocole « efficace » pour induire la différenciation de cellules iPS humaines en cellules valvulaires fonctionnelles ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres