Etats-Unis: la Cour Suprême n’entendra pas le cas de Melissa Cook, mère porteuse

Publié le : 5 octobre 2017

Melissa Cook, mère porteuse qui a fait parler d’elle en 2015[1], avait présenté son cas à la Cour Suprême : enceinte de triplés pour un contrat de GPA en Californie, le père d’intention lui demande alors d’avorter de l’un des enfants. Une bataille judiciaire s’enclenche, mettant également en question les droits parentaux du père d’intention sur ces trois enfants après leur naissance. Après avoir été rejeté par les juridictions fédérales, le cas Melissa Cook contre Chester Moore Jr ne sera pas entendu par la Cour Suprême. Cette dernière a statué le 2 octobre, refusant d’examiner les questions posées par Melissa Cook sur le statut de mère porteuse en Californie et les droits des enfants.

 

Le refus de la Cour Suprême n’est pas synonyme d’accord avec les jugements précédents, toutefois elle refuse d’entrer dans la mêlée, ce qui signifie que « l’industrie de la maternité de substitution » a gagné, déplore The Federalist.

 

<p>The Federalist, Margot Cleveland (3/10/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres