Essai « ReAnima » : des chercheurs veulent ramener à la vie des patients en état de mort cérébrale

Publié le 9 Mai, 2016

Une entreprise américaine de biotechnologie, Bioquark, « vient de se voir autoriser à mener un essai clinique visant à documenter la possibilité de ramener à la vie des patients en état de mort cérébrale ». L’étude, enregistrée en avril 2016 sur la base officielle d’essais cliniques américains a été baptisée « ReAnima ». Elle sera menée en Inde sur 20 patients, âgés de 15 à 65 ans, « en état de mort cérébrale suite à un traumatisme crânien ayant provoqué des lésions axonales diffuses, autrement dit des dommages sur une zone étendue de la substance blanche du cerveau ». Ces patients présentent donc un « arrêt irréversible de la respiration, une absence des fonctions corticales et du tronc cérébral. Leur fonction cardiaque n’est préservée que par de moyens artificiels utilisés en réanimation ».

 

L’essai consiste en l’injection quotidienne de peptides dans la moelle épinière ainsi que de cellules souches dans le cerveau deux fois par semaine, un traitement laser crânien, et une stimulation nerveuse périphérique. L’objectif est d’ « induire une régénération neuronale cellulaire ». Le traitement sera suivi par surveillance de l’électroencéphalogramme, l’analyse de la composition du liquide céphalo-rachidien,  et des IRM régulières.

 

Bioquark affirme «sérieusement » espérer des résultats dans un délai de 2 à 3 mois.

 

 

 

Sciences et Avenir, Marc Gozlan (9/05/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs
/ Genre

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs

Le gouverneur de l’Utah a signé une loi interdisant les chirurgies de changement de sexe et les traitements hormonaux pour ...
Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse
/ Fin de vie

Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse

Vendredi, les deux ministres en charge du débat sur la fin de vie, Agnès Firmin Le Bodo et Olivier Véran, ...
Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres