Espagne : l’Assemblée adopte le projet de loi euthanasie

Publié le : 18 décembre 2020

Jeudi, la chambre des députés espagnole a adopté en première lecture le projet de loi gouvernemental dépénalisant l’euthanasie, « malgré l’opposition de l’Eglise catholique et de la droite » (cf. Euthanasie et suicide assisté : l’Espagne en passe de légifèrer). 198 députés ont voté pour, 138 contre et 2 se sont abstenus. Le texte autorise l’euthanasie pour les personnes « souffrant d’une maladie grave, invalidante ou incurable », sur l’avis de deux médecins et d’une commission. Le projet envisage également le remboursement de la « procédure » par la Sécurité sociale. Une clause de conscience est prévue pour les professionnels de santé qui refuseraient de la pratiquer.

Actuellement, l’euthanasie et l’ « aide au suicide » sont punies de deux à dix ans de prison, une peine réduite « si la personne souffrait de maladie grave et avait demandé à mourir ». Depuis 2018, deux autres tentatives de « réforme » ont échoué (cf. Vers la légalisation de l’euthanasie en Espagne ? ; L’Espagne vote une loi sur la « mort dans la dignité » et ouvre la voie à l’euthanasie)

Le ministre de la Santé s’est félicité de ce premier vote, tandis que le parti populaire a « dénoncé la « précipitation » avec laquelle a été organisé le vote, estimant que le gouvernement avait ainsi voulu éviter un « débat sérieux » ». Pour le député José Ignocio Echaniz, « cette loi constitue « une défaite pour tous, un échec de notre système sanitaire et de notre société » ». Il défend au contraire « les soins palliatifs, le traitement profond de la douleur, la sédation palliative ».

 

Source : AFP (17/12/2020) ; Photo : Pixabay (DR)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres