Enfants à la carte : les Brésiliennes importent du sperme américain pour avoir des enfants à la peau blanche

Publié le : 26 mars 2018

Depuis 2011, l’importation de sperme américain vers le Brésil a augmenté d’environ 3000 %. Plus de 50 % de la population brésilienne est noire ou métisse, et pourtant la plupart des demandeurs choisissent des donneurs à la peau claire et aux yeux bleus. Dans ce pays, 80 % des Brésiliens riches sont de type caucasien : l’élite politique et sociale, issue des anciens colons européens, a majoritairement la peau blanche, alors ces mères qui veulent le meilleur pour leurs enfants espèrent ainsi leur assurer « de meilleures opportunités », « un meilleur salaire » ou encore « un meilleur traitement de la part de la police ».

 

Ces femmes sont prêtes à débourser 1500 $ pour la précieuse fiole de sperme américain, le processus complet coûtant plus de 7000 $. Celles qui n’ont pas les moyens cherchent des donneurs sur internet : « Sur Facebook, des hommes au teint clair proposent de vendre leur sperme ou d’avoir des rapports sexuels », explique Slate. L’un d’eux, par exemple, João Carlos Holland de Barcellos, informaticien de 61 ans, blond aux yeux bleus, vend quotidiennement des échantillons de son sperme avec l’aide de sa femme. « C’est une façon athée d’atteindre l’immortalité », se justifie-t-il.

<p>Slate, Claire Levenson (24/03/2018)</p> <p>Daily Caller, Gabrielle Okun (22/03/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres