Endocell : un kit de culture embryon-endomètre

Publié le : 28 juin 2010

Le 11 juin 2010, les laboratoires Genévrier ont inauguré l’extension de leur centre "Genévrier Biotechnologie, premier centre européen de culture cellulaire à visée thérapeutique". Le site de Sophia-Antipolis a été transformé en un "véritable centre de production industrielle", comportant un laboratoire de recherche et développement et une plate-forme à atmosphère contrôlée. Les Pr. René Frydman et Paul Barrière, ainsi que le Dr. Jean Leonetti étaient présents à cette inauguration.

Dans un premier temps, ce nouveau centre est dédié à la production d’Endocell dont la mise sur le marché a été autorisé en 2007 par l’AFSSAPS. Endocell est un système de coculture embryon-endomètre issu de la recherche cellulaire des laboratoires Genévrier. Présenté comme "une avancée pour la procréation médicalement assistée", Endocell permet "à partir d’une simple biopsie d’endomètre, de fournir un milieu de culture apportant tous les facteurs de croissance nécessaires au développement de l’embryon in vitro jusqu’au stade de blastocyste (J5)". Le Pr. Paul Barrière du CHU de Nantes explique que "le tapis cellulaire autologue possède des propriétés embryotrophiques qui rapprochent l’embryon des conditions naturelles et rendent la culture prolongée au laboratoire plus facile".

Les embryons ayant atteint le stade blastocyste ont plus de chances de s’implanter que lorsqu’ils ont 3 jours. Le Pr. René Frydman explique que cela permettrait "le transfert d’un embryon unique, sans perte de chances pour la patiente et en lui évitant donc les risques d’une grossesse multiple".

Les laboratoires Genévrier ont mis en ligne le site www.endocell.fr à la disposition des spécialistes de la reproduction. Un espace, appelé "Endotraining", leur propose une formation à Endocell et dès la fin de l’année 2010, un kit permettant "de pratiquer une culture embryonnaire sur monocouche cellulaire d’endomètre autologue […] jusqu’au stade blastocyste" devrait leur être proposé. Ce kit prêt à l’emploi, dont il faut scrupuleusement respecter le mode d’emploi "pour un résultat optimal", est "le premier produit ‘externalisé’ simplifiant l’accès des couples bénéficiant d’une FIV à la coculture, actuellement pratiquée dans seulement 11% des centres".

La formation Endotraining est en 3D. Le professionnel de l’AMP y est mis en situation à travers un "avatar" respectant son anonymat. Les gynécologues, biologistes et spécialistes de l’AMP peuvent accéder à deux modules. Au "cabinet du gynécologue" sont donnés : les "critères de choix d’Endocell, date et technique de biopsie, modalités de demande d’envoi du kit de biopsie […] ainsi que du transport de la biopsie congelée". Le laboratoire de biologie donne des informations sur la mise en culture d’Endocell, le dépôt des embryons et la "détermination de leur qualité". Il prévoit un protocole précis "en cas de cycle ovarien stimulé".

Le site Endocell.fr possède également une partie dédiée au grand public. Il donnera des informations régulières sur la pratique du procédé.

Le Quotidien du médecin (Dr. Pierre Grandchamp, Dr. Janine Defrance) 28/06/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres