Embryon, fœtus et enfant : un mais différent

Publié le 25 Fév, 2008

René Frydman, chef de service de la maternité Antoine-Béclère, Muriel Flis-Trèves, psychiatre et psychanalyste et Sophie Gellman, psychologue, signent une tribune dans Le Monde intitulée "ne confondons pas l’embryon, le fœtus et l’enfant", à propos de la décision de la Cour de cassation permettant à tout fœtus né sans vie d’être déclaré à l’état civil.

Rappelons qu’avant la jurisprudence de la plus haute instance juridique française et selon la circulaire du 30 novembre 2001 basée sur la définition de la viabilité de l’Organisation mondiale pour la santé (OMS), seuls les enfants mort-nés de plus de 22 semaines et de plus de 500 grammes pouvaient être déclarés à l’état civil.

Reconnaissant le nécessaire travail de deuil pour les parents après la mort de leur "fœtus" et admettant que l’arrêt de la Cour de cassation peut être une aide à ce travail de deuil – souvent empêché par  "l’absence de place donnée à ces morts" – ils regrettent la "confusion" créée "en appelant enfant et parents ceux qui n’ont pas pu l’être".

"L’inscription à l’état civil avant 22 semaines entretiendrait le trouble" entre embryon, fœtus et enfant. Or, la distinction est nécessaire pour préserver la recherche sur l’embryon et l’avortement : "Cette distinction entre embryon, fœtus et enfant viendrait garantir le fait que la société autorise l’inscription symbolique de la fin d’une grossesse survenue avant 22 semaines sans remettre en question le principe d’une recherche sur les embryons conçus in vitro et l’interruption volontaire de grossesse jusqu’à 14 semaines."

Et ils concluent que "de l’embryon à l’enfant, il y a un continuum marqué par des étapes qu’il convient de respecter "…

Le Monde
(René Frydman, Muriel Flis-Trèves, Sophie Gellman)
23/02/08

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres