Elle est paralysée du bras gauche à 20 ans suite au retrait de son implant contraceptif

Publié le 12 Oct, 2018

Depuis le retrait de son implant contraceptif, Priscilla, 20 ans, est paralysée du bras gauche. « On ne sait pas qui mettre en cause : l’implant ou le gynécologue », explique la jeune femme, qui a porté plainte pour blessures involontaires contre l’hôpital du Cateau-Cambrésis, dans le Nord et espère médiatiser l’affaire pour alerter les femmes.

 

Le 5 septembre dernier, elle s’est fait retirer l’implant contraceptif du bras. Mais au réveil de l’anesthésie générale, elle avait perdu toute sensation dans une partie de son avant-bras gauche : ses nerfs sont atteints à 80%. Pourtant, se défend l’hôpital, « cette intervention a été réalisée conformément aux recommandations en vigueur ».

 

Une autogreffe est donc nécessaire, pour réparer le nerf atteint avec une partie de celui de l’avant-bras. Elle ne peut plus se coiffer, ni attraper d’objets, elle peine à s’occuper de sa fille de quatre ans. Malgré les nombreuses séances de rééducation qui lui ont été prescrites, le risque de voir la paralysie demeurer à vie est de 40 %.

 

« Ce n’est pas normal à 20 ans de se retrouver avec une main paralysée à cause d’un implant », s’insurge la mère de Priscilla.

 

Voir aussi :

Son implant contraceptif migre dans le poumon et met sa santé en danger

Arrêt de la commercialisation de l’implant de stérilisation Essure aux Etats-Unis

Des implants contraceptifs distribués à des anglaises de 12 ans et moins

Arrêt de commercialisation des implants de stérilisation Essure en Europe

 

 

Pourquoi Docteur, Raphaëlle de Tappie (12/10/2018)

La Voix du Nord, Elodie Armand (11/10/2018)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

istock-513987873
/ Fin de vie

Trisomie 21 et Covid : six fois plus de probabilité de ne pas être réanimé

Une étude indique qu’une personne porteuse de trisomie 21 et atteinte de Covid lors de l’épidémie avait six fois plus ...
Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres