Elisabeth Badinter souhaite une reconnaissance légale des enfants nés à l’étranger par GPA

Publié le : 20 décembre 2012

 Dans une tribune publiée dans le quotidien Le Monde par la philosophe Elisabeth Badinter et co-signée par la sociologue Irène Théry, les deux femmes "demand[ent] que la filiation des enfants nés par GPA [gestation pour autrui] à l’étranger soit légalement reconnue". 
Elles précisent que "la GPA est une pratique reconnue comme partie intégrante de la PMA (procréation médicalement assistée) par l’Organisation mondiale de la santé" et "mérite à l’avenir un débat informé et serein". Pour la philosophe et la sociologue, il n’est pas "accept[able] que la GPA soit le bouc émissaire pour continuer à discriminer des enfants" qui "sont les petits fantômes de notre République alors que leurs parents sont français". Elles ajoutent: "combien de temps va-t-on continuer à refuser l’état civil à certains enfants à cause de leur origine procréative? La France ne saurait accorder plus ou moins de droits à un enfant en fonction de son mode de conception". 

 Le Monde (Elisabeth Badinter - Irène Théry) 20/12/12 - AFP 19/12/12 - Le Point.fr 19/12/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres