Données de santé : un recours collectif aux Etats-Unis

Publié le 18 Juil, 2023

La semaine dernière une plainte a été déposée devant le Tribunal de district du Tennessee alléguant que le système de santé Hospital Corporation of America (HCA), basé à Nashville, ne protégeait pas les données des patients.

Un recours collectif a été introduit contre HCA à la suite d’une violation de données qui pourrait affecter environ 11 millions de patients ayant reçu des soins dans des hôpitaux ou des cabinets médicaux de HCA dans 20 Etats. Parmi ces données, figurent notamment les noms, les coordonnées et les informations sur les rendez-vous des patients, mais aucune donnée clinique, information relative aux paiements, mot de passe ou numéro de sécurité sociale. Selon un communiqué, ce vol qui correspond à un total d’environ 27 millions de lignes de données a été effectué à partir d’un emplacement de stockage externe utilisé pour formater les courriels.

Les plaignants estiment que le système de santé les a exposés à un « risque à vie » de vol d’identité en n’utilisant pas de « procédures et pratiques de sécurité raisonnables » comme le cryptage de données ou leur suppression (cf. Doctolib : des données pas complètement chiffrées).

Cette action en justice intervient alors qu’un autre établissement, Johns Hopkins, basé à Baltimore, a fait l’objet d’un recours collectif suite à l’attaque d’un rançongiciel. Les plaignants reprochent l’absence de garanties nécessaires pour protéger les données identifiables des personnes touchées.

Selon les rapports fédéraux, entre 2010 et 2022, environ 385 millions de dossiers de patients ont été exposés à une violation de données.

 

Source : Healthcare Dive, Emily Olsen (17/07/2023)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres