Don de sperme : pas plus de 10 enfants par donneur

Publié le 27 Sep, 2011

Contrairement aux Etats-Unis où le nombre d’enfant nés d’un même donneur de sperme n’est pas limité (Cf. Synthèse de presse du 08/09/11), en France, "le recours aux gamètes d’un même donneur ne peut délibérément conduire à la naissance de plus de dix enfants", dispose le Code de Santé Publique. On compte plutôt 4 à 5 enfants par donneur en moyenne. Le don de sperme effectué dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation (AMP) soulève toutefois un certain nombre d’interrogations.

La question du risque de consanguinité, entre autres, a été posée lors du lancement des Cecos (Centres d’étude et de conservation des œufs et du sperme) en 1973. Selon le Dr Kunstmann, on "ne peut pas dire que le risque de consanguinité est nul, mais il [est] calculé que même si un don pouvait donner naissance à vingt enfants, le risque de consanguinité était celui de la population générale".

Fixé par la loi de bioéthique de 2004, le principe de l’anonymat des donneurs de gamètes a été maintenu après les nombreux débats qui ont accompagné la révision de la loi de bioéthique en 2011. Cet anonymat s’applique aussi à tout don concernant un élément du corps humain. Le don de sperme est soumis à des règles particulières : le donneur doit être âgé de 18 à 45 ans, être père, disposer de l’accord du conjoint et être en bonne santé. Ces critères conduisent à un rejet de 30 à 40% des donneurs, principalement pour des raisons médicales. Les critères d’appariements sont quant à eux basés sur les caractéristiques du couple receveur, comme leur pays d’origine, leur taille ou encore la couleur de leurs yeux et de leurs cheveux.

Les praticiens souhaitent que les enfants nés d’une insémination avec donneur puissent se réapproprier de façon positive la particularité de leur conception. Toutefois,  cette dernière peut demeurer une souffrance pour les enfants ainsi conçus et leurs parents.

Le Monde (Pascale Santi) 28/09/11

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne
/ IVG-IMG

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne

Dans une décision du 15 mai, la Cour suprême indienne a rejeté la demande d’avortement d’une femme de 20 ans ...
Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe
/ Transhumanisme

Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe

A l’aide d’un dispositif de stimulation non invasive de la moelle épinière des personnes paralysées ont retrouvé l’usage de leurs ...
neurons-582050_640

Des organoïdes de cerveau plus réalistes

Des chercheurs ont fabriqué des organoïdes composés de quatre types différents de cellules cérébrales quand d'autres sont parvenus à reproduire ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres