Discussion autour des ”boîtes à bébés” en Allemagne

Publié le 7 Jan, 2010

En Allemagne, les "boîtes à bébés", "berceaux" chauffés disposés aux alentours des hôpitaux, permettent aux mères en détresse de "déposer leur nourrisson non désiré en gardant l’anonymat". En novembre 2009, le Conseil national d’éthique recommandait la suppression des boîtes à bébé au nom du droit de l’enfant de connaître ses origines (Cf. synthèse du 30 novembre 2009). La première boîte à bébé était apparue à Hambourg en 2000 "après la découverte du corps d’un nourrisson dans une benne à ordures". Actuellement, aucune loi ne régit ce système qui n’est ni autorisé ni interdit juridiquement, mais bénéficie d’une "zone grise".

L’accouchement "sous X" est quant à lui interdit, mais certains hôpitaux le pratiquent au nom de "l’obligation de porter assistance à personne en danger". Un nombre croissant de médecins souhaitent légiférer pour ne plus être contraints d’agir illégalement. Comme Monika Lazar, chargée de la politique de la femme au groupe parlementaire des Verts, certains réclament la légalisation des deux pratiques "pour les cas où c’est absolument nécessaire".

Le Monde, (Marie de Vergès), 26/12/09

Partager cet article

Synthèses de presse

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs
/ Genre

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs

La clinique Sandyford de Glasgow a décidé d’interrompre la prescription de bloqueurs de puberté aux mineurs ...
« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie
/ Fin de vie

« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie

Infirmiers et médecins indiquent leur préoccupation « en raison des divergences avec la terminologie internationale et leurs conséquences pour la ...
Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?
/ Fin de vie

Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?

Une femme de 32 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué son grand-père en mettant le feu ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres