Didier Sicard défend  » les produits défectueux  »

Publié le : 6 décembre 2001

En réaction aux derniers arrêts de la Cour de Cassation, Didier Sicard, chef du service interne à l’hôpital Cochin et président du Comité Consultatif National d’éthique, s’inquiète de notre société  » obsédée par le normal et donc la réparation à tout prix de l’anormal « . Didier Sicard attaque notre conception binaire, de ce qui mérite réparation et ce qui ne le mérite pas, qui nous empêche d’être «  sensible à la richesse née de la différence « . Il s’insurge de nos esprits de  » consommateurs exigeants  » tranquillisés quand nous sommes sûrs d’  » en avoir pour notre argent « . Il condamne cette société où  la justice désigne la médecine coupable   » d’assistance en personne en danger « , coupable de  » livrer à la vie un tel produit défectueux « . 
Enfin,  il pointe  les hommes qui, au summum de leur narcissisme, se cachent la souffrance des autres en cherchant un responsable et un coupable comme on cherche des voies de guérison dans le clonage en empruntant des embryons disponibles. Cette déviance nous conduit, écrit-il,   » à nier la fraternité pour mieux se sauver soi même « .

<p>Le Monde 06/12/01</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres