Diagnostic anténatal : quel encadrement ?

Publié le : 18 novembre 2003

Le Quotidien du Médecin revient sur la communication du Dr F. Molenat sur « l’encadrement psychologique au cours du diagnostic anténatal » lors du 1er Congrès européen de biologie foetale.

 

Le diagnostic anténatal a considérablement évolué suite aux progrès de la biologie foetale et de l’imagerie anténatale et a ouvert une voie nouvelle, souvent ambiguë et douloureuse. L’unité petite enfance de l’hôpital de Montpellier a recueilli en vidéo les témoignages des parents afin d’aider les équipes médicales a mieux gérer la pratique du diagnostic anténatal.

 

Il en est ressorti que pour beaucoup de parents l’enfant qui existe dans leur tête est aussi important que le foetus dans sa chair. C’est pourquoi il est important que l’accompagnement ne se réduise pas à la simple révélation d’une anomalie mais que la valeur de l’enfant soit conservée quelle que soit la décision finale des parents (interruption de grossesse ou naissance).

 

Le Dr Molenat insiste ensuite sur la manière d’organiser la rencontre avec les parents, sur le rôle relais du praticien et sur l’aide psychologique nécessaire.

<p>Le Quotidien du Médecin 18/11/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres