Détresse mentale et avortements tardifs

Publié le 8 Juil, 2008

Le candidat démocrate à la Maison Blanche et sénateur de l’Illinois, Barack Obama, a déclaré que "la détresse mentale d’une femme ne justifiait pas un avortement tardif".

Pour lui, l’interdiction portant sur l’avortement tardif doit comporter "une exception stricte et bien définie pour la santé mentale de la mère", mais, a-t-il ajouté, "je ne pense pas que ‘la détresse mentale’ relève de la santé mentale de la mère". "Je pense qu’il faut que ce soit un problème physique grave qui survienne pendant la grossesse, et qui représente des problèmes réels, significatifs pour la mère si elle porte l’enfant à terme", a-t-il poursuivi.

La Presse Canadienne 05/07/08 – Nouvel Obs 04/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres