Détresse mentale et avortements tardifs

Publié le 8 Juil, 2008

Le candidat démocrate à la Maison Blanche et sénateur de l’Illinois, Barack Obama, a déclaré que "la détresse mentale d’une femme ne justifiait pas un avortement tardif".

Pour lui, l’interdiction portant sur l’avortement tardif doit comporter "une exception stricte et bien définie pour la santé mentale de la mère", mais, a-t-il ajouté, "je ne pense pas que ‘la détresse mentale’ relève de la santé mentale de la mère". "Je pense qu’il faut que ce soit un problème physique grave qui survienne pendant la grossesse, et qui représente des problèmes réels, significatifs pour la mère si elle porte l’enfant à terme", a-t-il poursuivi.

La Presse Canadienne 05/07/08 – Nouvel Obs 04/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...
L’impact de la grossesse sur le cerveau du père
/ Tous les autres thèmes

L’impact de la grossesse sur le cerveau du père

"L’expérience des soins apportés à un nourrisson peut laisser une trace dans le cerveau des nouveaux parents" ...
Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres