Des Sud-africaines séropositives stérilisées de force

Publié le : 25 février 2020

En Afrique du Sud, 48 femmes ont été stérilisées de force à l’hôpital. C’est un rapport publié lundi 24 février 2019 par la Commission pour l’égalité des sexes en Afrique du Sud qui révèle l’information. Ces 48 femmes étaient majoritairement porteuses du VIH. Saisie en 2015 par deux organisations de défense des droits des femmes, la Commission a mené une enquête et recueilli les témoignages des plaignantes. Le rapport rendu par la Commission fait état de nombreuses violations de leurs droits et appelle à une action gouvernementale. Il révèle que les victimes étaient des femmes noires dont la majorité était porteuse du VIH.

 

L’enquête précise qu’« alors qu’elles étaient sur le point d’accoucher (…) elles ont été contraintes ou forcées de signer des formulaires dont elles ont appris par la suite qu’il s’agissait de formulaires de consentement permettant par divers moyens à l’hôpital de les stériliser ». Pour certaines femmes, la signature du formulaire était réclamée « alors qu’elles vivaient des moments de « douleur extrême » au cours desquels elles ne pouvaient pleinement comprendre le contenu de ces formulaires et ce qu’elles étaient en train de signer ». Pour obtenir leur consentement, le personnel hospitalier les a  au besoin menacées de cesser les soins médicaux.

 

La Commission pour l’égalité des sexes en Afrique du Sud (CGE) estime « que ces femmes ont été exposées à des violations graves des droits humains et subi « des traitements dégradants » ». Elle considère également que les personnels hospitaliers ont  « failli à leur « obligation de soins » ».

 

Selon les statistiques gouvernementales, le nombre de personnes séropositives en Afrique du Sud est passé d’environ 4,64 millions en 2002 à 7,97 millions en 2019, représentant désormais 13,5% de la population sud-africaine.

 

Pour aller plus loin :

 

7000 chinoises stérilisées de force ?

 

Stérilisée de force, elle attaque sa mère en justice

 

Justice : stérilisées à leur insu, cinq handicapées portent plainte

 

<p><font face="Calibri" size="3">Science et Avenir, AFP (24.02.2020)</font></p> <p> </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres