Des recherches controversées sur du tissu foetal humain pour comprendre Zika

Publié le 30 Mar, 2016

D’après une étude menée sur du tissu de fœtus humain, une protéine AXL, qui aide le virus Zika à infecter les cellules souches de la peau des adultes, permettrait aussi au virus d’atteindre les cellules souches qui forment les cellules du cerveau et des yeux.

 

Cependant, ce résultat, qui s’inscrit dans les recherches portant sur la détermination du rôle de Zika dans les anomalies congénitales, nécessite l’étude d’un type de tissu extrêmement controversé pour les chercheurs aux Etats-Unis. En effet, pour comprendre ce qui se passe dans le ventre de la mère, certains scientifiques affirment qu’ils ont besoin d’examiner des tissus fœtaux provenant de bébés avortés. Les chercheurs estimant que les études menées sur des organoïdes ou des tissus animaux seraient « moins fiables ».

 

La nouvelle réflexion en cours aux Etats-Unis concernant les prélèvements et l’utilisation des cellules souches embryonnaires (cf. Planning Familial : une entreprise au cœur de la vente d’organes d’enfants avortés) devraient limiter les autorisations en ce sens.

Nature (31/03/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Etats-Unis : la Cour suprême met fin au "droit à l'avortement"
/ IVG-IMG

Etats-Unis : la Cour suprême met fin au “droit à l’avortement”

La Cour suprême a annulé l’arrêt Roe vs. Wade. Avec cette décision prise ce vendredi, elle rend chaque Etat libre ...
Sport : vers le dopage génétique ?
/ Génome, Transhumanisme

Sport : vers le dopage génétique ?

Le dopage génétique, difficile à détecter, s'est complexifié avec CRISPR ces dernières années ...
Avortement en Allemagne : le code pénal abrogé
/ IVG-IMG

Avortement en Allemagne : le code pénal abrogé

Le nouveau gouvernement en avait fait une priorité : l’interdiction de publicité sur l’avortement est supprimée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres