Des poussins génétiquement modifiés pour leur « bien-être »

Publié le 15 Déc, 2022

Des chercheurs israéliens ont mis au point un moyen de modifier le chromosome Z de la poule, afin que les œufs portant des embryons mâles cessent de se développer et n’éclosent pas[1]. Avec cette méthode, ils visent à éviter l’abattage des poussins mâles.

Selon les chercheurs, les poussins femelles, et les œufs pondus une fois ces poussins devenus poules, « n’ont aucune trace de la modification génétique initiale ».

Le Dr Yuval Cinnamon, du centre Volcani de l’Organisation israélienne de recherche agricole, a dirigé cette recherche en partenariat avec l’entreprise Poultry by Huminn « qui fournit des solutions technologiques à l’industrie avicole ». Il indique que l’Union européenne a déjà confirmé que ces poules, nommées Golda, comme les œufs qui en sont issus, pourraient être commercialisés sans changement de réglementation. La FDA de son côté est en train d’ « évaluer cette recherche » soutenue par l’association de défense des animaux Compassion in World Farming. Son conseiller, Peter Stephenson, estime qu’elle « pourrait constituer un “développement vraiment important” pour le bien-être des animaux ». Indiquant habituellement se méfier de l’édition génétique, elle constitue selon lui une « exception ».

Ces travaux n’ont pas été publiés car l’équipe prévoit d’accorder une licence à la société Poultry by Huminn.

 

[1] Après une exposition à la lumière bleue

Sources : BBC, Pallab Ghosh (13/12/2022) ; Times of Israël, Sue Surkes (13/12/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »
/ Genre

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »

Selon une étude de la Mayo Clinic dévoilée fin mars, les bloqueurs de puberté peuvent provoquer des problèmes de fertilité ...
Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Une équipe de la Medical University of Vienna a mis en œuvre des « embryons de synthèse » pour caractériser ...
Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?
/ IVG-IMG

Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?

Une commission mandatée par le Gouvernement allemand a recommandé de dépénaliser l’avortement jusqu’à 12 semaines de grossesse ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres