Des ovaires congelés à l’embryon…

Publié le : 10 mars 2004

Des chercheurs américains ont prélevé les ovaires d’une patiente âgée d’une trentaine d’années et atteinte d’un cancer du sein. Les tissus ont été congelés dans de l’azote liquide. Six ans plus tard, ces tissus ont été greffés sous l’abdomen de la patiente qui a subit une stimulation ovarienne. En 8 mois un peu plus de 20 ovules ont ainsi été fabriqués.

La patiente a alors eu recours à une fécondation in vitro et deux embryons viables ont ainsi été obtenus. Ces derniers n’ont finalement pas pu être réimplantés dans l’utérus.

Pour les chercheurs, ces travaux permettraient d’envisager de nouvelles perspectives  pour résoudre des problèmes d’infertilité notamment en cas de traitement de certains cancers. Ils estiment cependant que cette méthode ne pourra être envisagée dans le cas de leucémies ou de cancer des ovaires en raison des risques de transmission de la tumeur par la greffe.

Le Nouvel Observateur 10/03/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres