Des manifestations au Brésil face aux mesures qui doivent restreindre l’accès à l’avortement

Publié le : 16 novembre 2015

Au Brésil des milliers de femmes ont manifesté dimanche pour la troisième fois contre la proposition de loi 5069. Le président de la Chambre des députés, Eduardo Cunha, se trouve à l’origine de ce texte, discuté à l’Assemblée après avoir été adopté en commission. Il prévoit de durcir l’assistance médicale et l’accès à l’avortement en cas de violence sexuelle.

 

Dans les faits, la proposition de loi obligera « les femmes violées à prouver la violence sexuelle pour pouvoir avorter légalement ». « Les victimes de viol ne pourront recevoir des soins à l’hôpital qu’après avoir porté plainte dans un commissariat et s’être soumis à un examen d’un institut médico-légal ».  

<p>La Libre (14/11/2015) - Le Soir (14/11/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres