Des jumeaux sauvés à quelques heures près

Publié le 8 Mar, 2023

Désignés par le Guinness comme les jumeaux les plus prématurés du monde, Adiah et Adrial Nadarajah, deux jeunes Canadiens, sont nés à 22 semaines, avec 126 jours d’avance [1]. Ils auraient été déclarés « non viables » s’ils étaient nés ne serait-ce que quelques minutes avant le délai de la 22ème semaine.

Une annonce angoissante pour le couple alors que la mère, Shakina Rajendram, avait commencé le travail à 21 semaines et cinq jours.

Pour sauver ses enfants et ne pas « les voir mourir sous [ses] yeux », leur mère, qui avait déjà perdu un enfant quelques mois plus tôt, a tenté de « retenir » ses bébés le plus possible malgré des saignements abondants. Elle a finalement perdu les eaux moins de 2 heures après avoir atteint les 22 semaines.

La plupart des hôpitaux ne tentant pas de sauver les enfants nés avant 24 ou 26 semaines, le couple avait pu rejoindre l’hôpital Mount Sinai de Toronto qui bénéficie d’une unité de soins intensifs néonatals spécialisée. Un choix qui leur a permis de sauver leurs enfants âgés aujourd’hui d’un an et qui « se portent très bien » malgré de graves problèmes médicaux au début de leur vie.

Au Canada, l’avortement est autorisé jusqu’à 22 semaines de grossesse. Des délais qui interrogent quand les limites en termes de viabilité ne cessent d’être repoussées.

 

[1] BBC, Canadian siblings certified as world’s most premature twins (06/03/2023)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

01_ogm_ble
/ OGM

La Chine autorise un blé génétiquement édité

La Chine a délivré une approbation « exceptionnellement rapide » à une édition du génome du blé ...
Neuralink : malgré les dysfonctionnements, la FDA autorise l’implantation d’un deuxième patient
/ Transhumanisme

Neuralink : malgré les dysfonctionnements, la FDA autorise l’implantation d’un deuxième patient

Lundi, la FDA a autorisé l’implantation d’un deuxième patient avec le dispositif Neuralink ...
Elle donne un embryon à des amis : un « regret total »
/ PMA-GPA

Elle donne un embryon à des amis : un « regret total »

Après avoir eu un enfant par FIV, une Australienne a fait don d’un embryon à des amis « qui luttaient ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres