‘Des fœtus humains et de leur statut”

Publié le 19 Déc, 2007
Dans La Revue médicale suisse, Jean-Yves Nau propose une réflexion sur le statut de l’embryon dans un article intitulé “Des fœtus humains et de leur statut”.

 

Rappelant la découverte des 350 fœtus en bocaux dans la chambre mortuaire de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul (cf. Synthèse de presse d’août 2005), Jean-Yves Nau s’interroge : “Point n’est besoin d’être devin pour voir que tout ceci conduit à mettre en scène la question hautement délicate du statut de l’embryon et du fœtus humains, de l’enfant à naître”.

 

Le journaliste constate que cette question s’articule, dans les pays occidentaux, avec d’autres thèmes que sont la maîtrise croissante de la contraception et de la forme de reproduction, la dépénalisation de la pratique de l’interruption volontaire de grossesse, les progrès majeurs de l’assistance médicale à la procréation, de l’échographie obstétricale et du diagnostic prénatal, etc. Il constate qu’il est difficile de poser la question du statut du fœtus humain, sans qu’on nous accuse de “chercher à remettre pour partie en question les catégories de personnes et de choses héritées du droit romain” et “être soupçonné de combattre la dépénalisation de l’avortement”.

 

Jean-Yves Nau note que cette question est tabou et difficile à aborder sans être enfermé dans un courant d’idées. “Pour l’heure, en France, seuls quelques courageux spécialistes de philosophie des sciences et du droit médical osent s’intéresser à ce sujet à haut risque, auquel l’affaire de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul vient, brutalement, de conférer une nouvelle actualité”.

 

Pour le journaliste  :’“ll faudra bientôt, très bientôt, choisir entre “la personne humaine potentielle” et la “potentialité de personne humaine”. Notre époque parviendra-t-elle à se consacrer à la recherche d’une adéquation entre le droit et les mœurs, travail qui permettrait, enfin de définir un statut évolutif embrassant cet espace temps qui va de la conception à la naissance”.

 

Il note les “louvoiements, comme ceux du Comité national français d’éthique partagé entre deux définitions, celle de “personne humaine potentielle” et de “potentialité de personne humaine“” et précise que ce même Comité oublie “du même coup qu’il n’est pas de “personne” qui ne soit “humaine“”.

 

Jean-Yves Nau fait référence à la réflexion du Dr Roger Bessis, pionnier de la technique échographique dans le domaine obstétrical et vice-président du Collège français d’échographie fœtale, auteur du livre “Qui sommes-nous avant de naître ?“. Dans son ouvrage, le Dr Roger Bessis explique que notre époque doit inventer “une troisième voie” qui permettrait de conférer un “statut” au fœtus. “Ce n’est pas le fœtus qui a droit à un statut parce qu’il est une personne mais la personne qu’il sera qui a droit à un statut même quand elle n’est que fœtus”, souligne-t-il. “Ce n’est pas du droit du fœtus qu’il s’agit mais de celui de tout adulte de ne pas être pénalisé par un mauvais départ dans la vie et de celui de la société de se protéger des dérives de la maîtrise médicale, voire des dérives politiques”.

 

Et le journaliste conclut : “Sera-t-il entendu ? Et si oui, par qui ?”.

La Revue médicale suisse (Jean-Yves Nau) 19/09/07 et 21/09/07

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres