Des “épinards nanobioniques” pour détecter la pollution et les explosifs

Publié le 24 Nov, 2016

Des chercheurs du MIT ont intégré des capteurs en « nanotubes de carbone » dans des feuilles d’épinards, permettant à la plante de détecter une large gamme de molécules. Ces « épinards nanobioniques » ont ainsi décelé des explosifs dans les eaux souterraines, du « peroxyde d’hydrogène », du gaz sarin ou encore du « trinitrotoluène », un type d’explosif.

 

Ces épinards dotés de capteurs[1] pourraient ainsi être utilisés pour révéler de nombreux polluants et oligo-éléments. Ils permettraient également de localiser la sécheresse et plusieurs changements de propriétés du sol.

 

Il s’agit d’un premier pas vers la numérisation de l’information des plantes. L’objectif serait de  permettre une meilleure connaissance des sciences de l’environnement, de l’agriculture et de la santé.

 

[1] Ils ne sont pas destinés à la consommation !

Paris Singularity (Loïc Bardon) 24/11/2016

Photo : Pixabay, DR.

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

istock-513987873
/ Fin de vie

Trisomie 21 et Covid : six fois plus de probabilité de ne pas être réanimé

Une étude indique qu’une personne porteuse de trisomie 21 et atteinte de Covid lors de l’épidémie avait six fois plus ...
Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres