Des embryons en péril

Publié le 28 Fév, 2001

La cour suprême du New Jersey doit trancher sur le sort de sept embryons congelés que se dispute un couple de divorcés. En 1995, alors marié, le couple a une petite fille après une fécondation in vitro. Sept autres embryons attendent au congélateur. Quelques années plus tard le couple se sépare. Il faut donc statuer sur le sort des 7 embryons.

 

La femme veut les détruire, l’homme les conserver pour un autre mariage. Une bataille juridique est lancée pour décider de l’avenir de ces embryons et trancher en faveur du père ou de la mère. Ce procès « sans précédent » selon certains journaux est en fait la réplique du fameux procès de Maryville  de 1989 (état du Tennesse).

 

Une femme Mary demandait qu’on lui confiât les embryons congelés qu’elle avait eus avec son mari. Celui-ci, qui demandait le divorce, s’opposait à cette requête. On fit appeler à la barre Jérôme Lejeune alors professeur de génétique fondamentale à l’université René Descartes et illustre aux Etats Unis pour la découverte de la trisomie 21 pour laquelle il avait reçu le Prix Kennedy. A la question de fond posée par le juge Dale Young « (…) sept embryons congelés qui doivent être confiés à garde si ce sont des enfants très jeunes ou qui peuvent être liquidés si ce sont des bien communs ! Pouvez vous témoigner de leur humanité ? », il apporta les réponses qu’offre la génétique.

 

Le 2 septembre 1989, le juge Dale Young  rendit son opinion confiant à la mère la garde temporaire de ses 7 embryons dans le but d’une implantation. Etablissant l’humanité des embryons, ce jugement reconnaît qu’un embryon n’est la propriété de personne. Ce premier  procès est devenu une référence pour la justice américaine.

Libération 28/02/01

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Genre : Juristes pour l’enfance saisit la justice contre la HAS
/ Genre

Genre : Juristes pour l’enfance saisit la justice contre la HAS

L’association Juristes pour l’enfance demande en justice la modification de la composition du groupe de travail « Parcours de transition ...
Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres