Des cellules souches adultes régénèrent un muscle cardiaque

Publié le 27 Août, 2001

Des cardiologues allemands de l’université de Düsseldorf  viennent d’annoncer avoir reconstitué pour la première fois et avec succès une partie du muscle cardiaque d’un malade avec ses propres cellules souches. Le patient âgé de 46 ans avait été victime d’un infarctus. Quatre jours après son accident les médecins ont prélevé dans sa moelle osseuse des cellules souches, qu’ils ont réinjectées le lendemain dans les parties atteintes de son muscle cardiaque. Dix semaines après l’intervention, les médecins auraient constaté une nette amélioration de la condition cardiaque du patient, amélioration qu’ils mettent sur le compte de la transformation des cellules souches en cellules cardio-musculaires. Cependant, pour confirmer cette hypothèse les médecins devront analyser un échantillon des tissus reconstitués, prélevé dans le cœur du patient.

Cette découverte permettrait non seulement d’éviter le recours aux greffes et par conséquent les risques inhérents à ce type d’intervention, mais également d’éviter les contestations d’ordre éthique comme c’est le cas avec les cellules souches embryonnaires.

Rappelons que début Août, George Bush a annoncé que le gouvernement américain allait consacrer 250 millions de dollars à la recherche sur les cellules souches adultes.

Le Figaro 27/08/01 – La Croix 27/08/01- Le Monde 28/08/01 – Cybersciences 27/08/01 – Besok 28/08/01 – La Croix 28/08 /01 – Le Quotidien du Médecin 30/08/01

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres