Des cellules pluripotentes dans le sang

Publié le : 25 février 2003

Des chercheurs américains ont obtenu des cellules souches pluripotentes à partir de certains globules blancs, les monocytes. Ces travaux sont publiés dans la revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences.

Trois chercheurs du laboratoire national d’Argone (Illinois, Etats-Unis), Yong Zhao, David Glesne et Eliezer Huberman, ont identifié des monocytes capables de se différencier en macrophages (cellules qui constituent le premier mécanisme de défense contre les agents infectieux), en lymphocytes, en cellules épithéliales (de la peau), en cellules endothéliales, en neurones ou encore en hépatocytes (principales cellules du foie). 
L‘identification de telles cellules pluripotentes chez l’adulte devrait permettre la mise au point de traitement par transplantation. Les chercheurs soulignent que les monocytes sont des cellules faciles à obtenir à partir du sang humain et peuvent être cultivées, stockées, amplifiées et différenciées in vitro.

Dès 1989, une équipe française dirigée par Marie-Louise Labat, dans l’unité du Pr. Milhaud à l’Institut des Cordeliers, avait décrit la capacité de certains monocytes du sang à se transformer en d’autres types de cellules telles que les cellules du tissus conjonctif de l’os et du cartilage. Cette cellule était contrôlée par des lymphocytes T en grand nombre dans le sang normal. Elle proliférait et échappait à tout contrôle des lymphocytes dans le cas de fibrose ou de cancer. 
Dès 2001, la pluripotence de cette cellule était mise en avant. 
C
ette équipe continue ses travaux, financés par la Fondation Jérôme Lejeune, à l’École nationale vétérinaire de Maison Alfort. Ces travaux ont été publiés en 1991 dans la revue scientifique Biomed and Pharmaother. 

Le Quotidien du Médecin (Elodie Biet) 25/02/03 - Sciencesetavenir.com 24/02/03 -

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres