Des cellules olfactives pour soigner des lésions de la moelle épinière

Publié le 14 Déc, 2005

Des chercheurs britanniques vont tenter un premier essai clinique chez des personnes souffrant de lésions de la moelle épinière, vient d’annoncer The Guardian. Cette étude se fonde sur une série de résultats obtenus ces dernières années sur des animaux de laboratoire.

Ainsi une équipe espagnole avait-elle démontré que l’on pouvait rétablir des fonctions sensitives et motrices chez des rats dont la moelle épinière avait été  totalement sectionnée. La greffe a fonctionné grâce aux "cellules gliales engainantes de la fonction olfactive" prélevées dans une région spécifique du système nerveux central.

Le professeur Raisman (University College de Londres) estime être en mesure de passer à l’essai clinique sur l’homme. Son projet vise à utiliser les capacités physiologiques de ces cellules à des fins thérapeutiques. Il veut prélever par voie chirurgicale des fragments de l’épithélium olfactif, isoler les cellules gliales engainantes qui seront ensuite mises en culture avant d’être greffées au niveau de la section de la moelle épinière du malade.

"Si l’on parvient à obtenir une arrivée massive d’axones dans des territoires qu’ils ne pouvaient plus atteindre, on peut raisonnablement penser que des contacts surnuméraires se produiront. Il faudra alors un important travail de rééducation, les personnes devant apprendre à marcher un peu comme elles l’ont fait au début de leur existence" estime Pierre-Marie Lledo, directeur de l’unité Perception et mémoire olfactive (Institut Pasteur-CNRS).

Le Monde (Jean-Yves Nau) 14/12/05

Partager cet article

Synthèses de presse

istock_75796805_xxlarge
/ Fin de vie

Soutien des mutuelles à l’euthanasie : « ces organismes ne font même plus semblant »

Jeudi, la MGEN a envoyé un courrier aux députés dans lequel elle indique promouvoir l'euthanasie. La présidente de la SFAP ...
Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone
/ Genre

Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone

Deux chercheurs ont analysé le tissu ovarien de personnes transgenres ayant subi une ablation des ovaires après un traitement hormonal ...
Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin
/ Genre

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin

L'algorithme peut reconnaître, dans plus de 90% des cas, si les IRM sont celles d'un « biologiquement masculin ou féminin ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres