Dépistage de la trisomie 21

Publié le : 18 octobre 2001

Le Wallonia Center for Human Genetics de Liège publie les résultats d’une étude sur le dépistage de la trisomie 21 par marqueurs sériques. Introduit en 1990-91 dans le Sud de la Belgique, c’est de nos jours une méthode largement utilisée évaluer pendant la grossesse le risque d’attendre un enfant trisomique 21. L’étude, réalisée au Genetics Center de Liège et Loverval, révèle qu’entre1984 –1989, alors que les marqueurs sériques n’existaient pas, sur 244 fœtus trisomiques enregistrés, 17 % avait été diagnostiqués avant la naissance.

Entre 1993 et 1998, sur 294 cas de trisomie 21, 56 % avaient été diagnostiqués avant la naissance. Notons alors que dans plus de 90% des cas, la grossesse avait été interrompue.

Ainsi, de la période courant de 1984 à 1989 à celle de 1993 à 1998, la fréquence des naissances d’enfants trisomiques est passée de 1/794 à 1/1606. Ces dates correspondent à l’introduction du test des marqueurs sériques en Wallonie en 1990-91.
On peut remarquer à cette occasion que la recherche sur la trisomie porte une fois encore sur l’amélioration des techniques de dépistage et non sur la guérison (ndlr).

European Journal of Human Genetics - 2001

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres