« Dear future Mom » : un message légitime qui ne serait pas d’intérêt général

Publié le 7 Sep, 2016

Le clip « Dear future mom » montrant des jeunes trisomiques heureux de vivre « n’est pas un message d’intérêt général » selon le rapporteur public du Conseil d’Etat, Laurence Marion. Elle a présenté ses conclusions mercredi après-midi au cours d’une audience publique, dans le cadre du recours initié par la Fondation Jérôme Lejeune, le Collectif Les amis d’Éléonore et sept jeunes adultes atteints de trisomie 21 à l’encontre du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) (cf. Dear Future Mom : la censure du CSA examinée par le Conseil d’Etat).

 

Le message de la vidéo est légitime, le film est « très réussi », « réconfortant pour les parents d’enfants handicapés, utile et pédagogique pour la société », il défend une posture « qui n’est pas condamnable », celle de « donner des arguments positifs à une maman qui attend un enfant trisomique 21 ». Mais après en avoir fait l’éloge, Laurence Marion a expliqué que ce message n’avait pas sa place dans une publicité, car il n’est pas « d’intérêt général », s’adressant à une femme enceinte. C’est donc « le choix d’adresser le message à de futures mères, en amont d’une naissance, qui pose problème », selon elle. Mais pour Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune , « on en arrive à opposer le droit des femmes à réclamer l’avortement et le droit des handicapés à dire qu’ils sont heureux de vivre. C’est absurde !»

 

Le Conseil d’Etat devrait rendre sa décision d’ici deux à trois semaines. Les conclusions du rapporteur public « au regard de la complexité et de la sensibilité de l’affaire, ne présagent en rien la décision des magistrats »

AFP (7/09/2016); Le Figaro, Agnès Leclair (8/09/2016); Famille chrétienne, Antoine Pasquier (7/09/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres