De la gestation pour autrui

Publié le 3 Oct, 2007

Le journal Le Monde revient sur la gestation pour autrui (GPA), une pratique interdite en France, mais autorisée dans certains Etats américains, en Australie, en Israël, en Afrique du Sud, en Grèce et en Grande-Bretagne.

Lors d’une réunion organisée par l’association Maïa, spécialisée dans l’aide aux couples infertiles, une jeune femme française a raconté pourquoi et comment elle avait eu recours à cette pratique.

Maïa milite en faveur d’une légalisation de la GPA et compte sur la révision en 2009 de la loi de bioéthique pour faire avancer le débat. Elle reconnaît toutefois que "la GPA entraîne des problèmes juridiques très aigus, sans compter son coût financier".

En début d’année l’Agence de la biomédecine avait mené une enquête sur ce sujet. 55% des personnes interrogées considéraient qu’il était acceptable "qu’une femme en bonne santé prête son corps à un couple pour lui donner la vie". Cependant, 44% des gens pensaient que le recours "aux mères porteuses" étaient autorisés en France. (Cf l’enquête : "Que nous dit l’opinion publique sur l’assistance médicale à la procréation, la génétique et la recherche sur l’embryon" ?)

Le Monde 03/10/07

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

PMA : les enfants nés d'un don veulent des informations, voire beaucoup plus
/ PMA-GPA

PMA : les enfants nés d’un don veulent des informations, voire beaucoup plus

Selon une étude, les adultes conçus avec les gamètes d’un donneur expriment « un intérêt significatif pour l’obtention d’informations relatives au ...
Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres